Photo Voile

News

  • Route du Rhum 2014

    tab image 1 

    Route du Rhum 2014

     

    Lorsque Michel Etévenon crée en 1978 la première édition de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, l’idée est de faire pendant à l’OSTAR, la transat anglaise de référence organisée tous les quatre depuis 1960 fin mai, qui vient de limiter à 56 pieds la longueur à la flottaison des plus grands bateaux suite à l’édition de 1976 où Alain Colas s’était aligné avec Club Méditerranée, un monocoque de 72 mètres de long !


    Sur un parcours original puisque partant de Saint-Malo pour rejoindre Pointe-à-Pitre, les solitaires doivent négocier la Manche puis le golfe de Gascogne en plein automne, avant de traverser l’anticyclone de Açores ou le contourner par le Sud…

     

    Depuis, la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, course totalement « open » puisque rassemblant des monocoques et des multicoques, des unités de plus de 25 mètres et des voiliers d’à peine douze mètres, s’est structurée en plusieurs catégories pour célébrer les équilibristes en multicoques, les solitaires du tour du monde, les amateurs éclairés embarqués sur de petits trimarans ou des monocoques de croisières rapides : trimarans ORMA, 60’ IMOCA, Multi50… qui s’intègrent à l’intérieur d’une jauge spécifique, ont leur propre classement dès 2002, puis sont rejoints par les nouveaux Class40 quatre ans plus tard et par les « Ultimes » en 2010.

    Les "Rhum" d'antan

    Alors pour conserver l’esprit d’origine qui mélangeait tous les types de bateaux, la classe « Rhum » a permis de classer ces voiliers de légende conçus parfois pour la première édition de la Route du Rhum : professionnels ou amateurs, voiliers de croisière rapide ou anciens prototypes du siècle dernier, trimarans, catamarans ou monocoques, ces bateaux de 39 pieds minimum vont ainsi s’affronter sur ce parcours mythique de 3 542 milles entre Bretagne et Guadeloupe.

     

     

     

    Read more...

  • Volvo Race 2014

    tab image 1

    Volvo Race 2014

    Nous avons empanné deux fois durant la nuit et avons pris quelques milles à Abu Dhabi. On est en train d’entrer dans une zone où le vent est plus stable et ça s’annonce plus comme une très longue course In-port et que comme une véritable course au large. D’ailleurs, on a renommé la course : Volvo Inshore Race.

    On a reçu un appel sur la VHF hier après-midi. La personne nous demandait de changer de canal pour pouvoir parler. C’était en fait l’armée espagnole qui nous disait bonjour et nous souhaitait bonne chance pour la suite de la course. Ils nous ont dit qu’ils étaient dans le coin si jamais on avait besoin d’aide.

    20 minutes après cet échange, on a vu un zodiac arriver très vite à l’horizon. Comme nous naviguions non loin des côtes africaines, les gars sur le pont ont été un peu surpris. A 200 mètres du bateau, ils ont commencé à agiter un drapeau espagnol à bord du zodiac et se sont approchés très doucement de nous. On les a entendus nous crier tout leur soutien.

    C’était les gars de l’armée qui avaient mis à l’eau un zodiac pour venir nous voir et nous encourager. Ils nous ont demandé si le menton de Carlos allait mieux. A bord, nous lui avons tous dit de ne pas s’en faire maintenant qu’il était célèbre !

    Francisco Vignale, reporter embarqué
    MAPFRE

    Tout à coup, un petit bateau apparait à l’horizon, armé. Des pirates ! C’est la première chose qui vient en tête à ce moment là. C’est la chose à laquelle nous avons tous été sensibilisés. Le long de la côte du Sénégal, la piraterie n’est pas une chose exceptionnelle.

    Le zodiac est arrivé à toute allure vers nous. Alors qu’ils étaient tout près, j’avais un peu la trouille de voir ces huit gars avec leur gilet de l’armée, prêts à attaquer. L’un d’entre eux a alors cherché quelque chose dans un coffre et a sorti un immense drapeau espagnol. C’était un zodiac de la marine espagnole. Le drapeau rouge-jaune-rouge dansait avec le vent. L’arme était en fait juste un appareil photo pour immortaliser cette rencontre avec les équipages de la Volvo Ocean Race.

  • DOMactu.com

    • Un partie du personnel du Port de Fort-de-France a cessé le travail ce lundi matin. Dans le collimateur : un site de stockage des déchets situé à proximité de la plateforme et qui serait source de nombreuses nuisances au quotidien.
    • Les dates limites de paiement de la taxe foncière et de la taxe d'habitation ont été repoussées en Martinique. Le calendrier varie en fonction des communes.
    • Le cancre le plus célèbre de France fait désormais aussi ses bêtises en créole. 2000 exemplaires du Ti Nikola sont parus chez Caraibeditions, qui comptent déjà à leur actif les versions créoles de Tintin, Astérix et le Petit Prince.
    • Le bras de fer entre les syndicats et le Recteur prend une nouvelle tournure. Josy-Anne Arékian, ancienne directrice de cabinet, hausse le ton.
    • En 2012, un automobiliste, qui roulait à grande vitesse et en état d'ivresse, avait provoqué la mort de l'un de ses passagers : le fils de sa compagne, âgé de 6 ans. Il a écopé d'un an de prison ferme.
    • Deux jeunes ont été conduits dans un état jugé sérieux au CHU. Ils ont été percutés hier par un automobiliste ivre, qui a été placé en garde à vue.
    • Au premier trimestre, l'emploi salarié est en légère hausse aux Antilles, grâce notamment au secteur de l'industrie. En revanche, en Guyane, l'emploi salarié est un recul. Le détail.
    • Le sprinteur guadeloupéen est devenu Champion d'Europe de vitesse individuelle ce samedi sur la piste du vélodrome Amédée-Detreaux de Baie-Mahault.
  • News Politique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

Web TV Info97

Traduction

French Chinese (Simplified) Dutch English German Haitian Creole Italian Portuguese Russian Spanish Vietnamese

Comparateur voyage

vidéo volvo race

Récapitulatif première semaine

 

Vidéo Tourisme


Visite de la ville de Trinidad et Cienfuergos

vidéo Route du Rhum

Présentation des skippers