Web TV Info97

News

  • A la une

    A un mois du Grand départ !

    tab image 1

    C’est la dernière ligne droite pour les concurrents de La Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire. Le dimanche 31 mai, à 17h05, ils seront 40 à s’élancer de Pauillac pour la première des quatre étapes du tracé 2015, après une semaine bordelaise placée sous le signe des ultimes préparatifs et de belles festivités. Il reste donc un mois aux solitaires de la 46ème édition pour affûter leurs montures, se mettre un peu au vert avant le Grand départ !

    L’hiver a été studieux pour les figaristes qui n’ont ménagé ni leurs monotypes ni leurs organismes pour tirer le meilleur des entraînements enchaînés quelles que soient les conditions. Depuis quelques semaines, ils sont de retour à la compétition et les premières confrontations ont révélées sinon une première hiérarchie, au moins une photographie assez nette des hommes forts du moment. Ainsi, Yann Eliès (Groupe Quéguiner-Leucémie espoir) a-t-il déjà marqué les esprits en remportant la Solo Basse-Normandie et la Solo Maître CoQ. Une façon assez claire pour le double vainqueur de La Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire d’afficher ses ambitions pour le mois de juin. Mais il sera loin d’être le seul et unique favori à l’occasion de l’édition des 45 ans. Jérémie Beyou (Maître CoQ), tenant du titre, a lui aussi démontré largement qu’il est plus que légitime pour se succéder à lui même et inaugurer un club dont il serait le seul sociétaire : celui des quadruples couronnés. De leur côté, les hommes forts de la Classe Figaro Bénéteau que sont Gildas Morvan (Cercle Vert), Thierry Chabagny (Gedimat), Charlie Dalin (Skipper Macif 2015), Adrien Hardy (Agir Recouvrement) ou Xavier Macaire (Skipper Hérault) auront de solides arguments à avancer pour la victoire finale. Sans compter les marins qui ont déjà joué les premiers rôles l’année passée, à l’image de Corentin Horeau (Bretagne-Crédit Mutuel Performance), Alexis Loison (Groupe Fiva), Corentin Douguet (Un Maillot pour la vie), Gildas Mahé (Qualiconfort-The Beautiful Watch) ou encore Gwénolé Gahinet (Safran-Guy Cotten). 

     

    Impossibles prédictions…

     

    Si dessiner une cartographie complète des vainqueurs potentiels de La Solitaire 2015 est mission quasi impossible, il n’est évidemment pas plus aisé d’envisager une distribution des accessits. Et que dire des bizuths ? Robin Esley (Artemis 43) et Benjamin Dutreux (Team Vendée) ont déjà frappé fort en remportant respectivement la Solo Basse Normandie et la Solo Maître CoQ dans leur catégorie. A partir du 31 mai, Benoît Mariette (Entrepose), Andrew Baker (Artemis 23),  Martin Le Pape (Ovimpex-Secours Populaire), Rob Bunce (Artemis 37) ou Sophie Faguet (Région Basse-Normandie), pour ne citer qu’eux, seront de solides prétendants chez les « bleus » de l’épreuve.  

    A compter du 22 mai prochain, à Bordeaux, ils seront 40 marins à répondre à l’appel de la principale échéance de leur saison, tous avec des objectifs précis, de victoire, de réussite de leur entrée dans la cours des grands, d’une place dans le Top 20, 15, 10 ou 5. Tous écriront une nouvelle page de la grande histoire de La Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire. Rendez-vous dans un mois au port de la Lune !

     

    Les skippers mannequins d'un jour pour Eric Bompard 

     

    En 2014, pour la première fois, les skippers de La Solitaire, se sont prêtés à un jeu inhabituel : une séance de shooting sous les couleurs du partenaire principal, Eric Bompard Cachemire, et l'objectif d'Alexis Courcoux, photographe officiel de l'épreuve. 

    Forts de ce succès, et de l'impact suscité, nous retrouverons cette année encore, les quarante mannequins d'un jour photographiés à Bordeaux, du 23 au 25 mai prochain. Un résultat en images d'ores et déjà très attendu, haut en couleurs. A découvrir sur les réseaux très prochainement...

     

     

    Le Grand départ de Bordeaux, les dates à retenir : 

    Vendredi 22 mai

    19h : Inauguration du village par Alain Juppé, maire de Bordeaux – Appareillage du Belem – Départ de la parade Pauillac/Bordeaux

    23h : Passage de la flotte sous le pont Jacques Chaban-Delmas

    23h15-23h30 : Amarrage des Figaro Bénéteau au ponton d’honneur

     

    Du samedi 23 au vendredi 29 mai

    Ouverture du village de 11h à 20h (nocturne jusqu’à 23h les 23, 24, 28, 29 et 30 mai)

    Runs d’exhibition sur le fleuve

    Emission en direct sur France Bleu Gironde co-animée par Serge Herbin, incluant Le Journal de La Solitaire, de 16h à 19h

     

    Samedi 30 mai

    17h45 : Coup d’envoi du Prologue Eric Bompard cachemire

    18h15 : Fin du Prologue Eric Bompard cachemire et convoyage vers Pauillac

     

    Dimanche 31 mai

    14h : appareillage des Figaro Bénéteau du port de Pauillac

    17h05 : Départ de la première étape de La Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire 2015 à destination de Sanxenxo (Espagne).

  • Volvo Race 2014

    tab image 1

    Volvo Océan Race

    Le triangle des Bermudes a failli faire une victime. MAPFRE s’est fait surprendre par un grain. Le bateau s’est couché à l’horizontale mais l’équipage est parvenu à rattraper, in extremis, la situation.

     Cette petite frayeur témoigne de l’intensité qui règne sur le plan d’eau après 13 jours de course. « Nous avons parcouru 4300 milles et nous sommes quatre bateaux à vue » témoigne Charles Caudrelier. Alors que les monotypes évoluent entre les Bermudes et la Floride, les trois leaders se tiennent  dans un mouchoir de poche et s’observent – à l’écran - grâce à l’AIS. Team Brunel n’a que 2,5 milles de retard alors qu’Abu Dhabi pointe à 5 milles du leader et a prouvé, depuis le début de cette étape, qu’il avait la capacité à remonter toutes les situations.

    Si Charles Caudrelier et son équipage sont donc en tête depuis 48 heures, le skipper de Dongfeng Race Team reste très prudent. Ces 2.5 milles d’écart ne sont rien à l’échelle de ce qu’il reste encore à parcourir d’autant qu’il sait que l’arrivée sur Newport ne sera pas facile. Le reporter embarqué de Dongfeng a questionné le skipper au sujet du leadership. « Est-ce que tu crois que l’on peut gagner cette étape ? » demande Sam Greenfield. « Nous sommes plutôt dans une bonne position. Il faut que l’on arrive à maintenir cette position jusqu’au dernier jour car des conditions légères nous attendent pour l’arrivée sur Newport. Ca s’annonce instable et compliqué » répond Caudrelier qui, avant le départ d’Itajai, s’était fixé comme objectif de remporter non seulement cette 6ème étape mais aussi les suivantes jusqu’à l’arrivée à Göteborg.

    « J’ai fait une bêtise »

    Le trio de tête a réussi à faire le break avec ses poursuivants puisque MAPFRE, quatrième, accuse un retard de plus de 20 milles. Jean-Luc Nélias, le navigateur, assume la responsabilité de cette perte. « J’ai fait une bêtise. On a essayé de glisser dans l’ouest pour essayer de se recentrer parmi la flotte. Pour faire ça, on a changé de voile. On a utilisé une grande voile, le Masthead 0, alors que dans le même temps, nos concurrents essayaient eux, de gagner dans l’ouest avec une voile plus petite, fractionnée, et ils étaient bien plus rapides » déplore-t-il. MAPFRE est donc maintenant au coude à coude avec Alvimedica alors que Team SCA ferme la marche. Les filles sont à 80 milles du leader.

    La flotte va sortir du triangle des Bermudes demain et devra alors effectuer un dernier empannage avant de faire cap vers Newport. L’arrivée de cette sixième étape est prévue jeudi matin.

    Leader: DFRT Vitesse du vent : 14 - 16 noeuds Vitesse moyenne des bateaux : 15 – 19 noeuds Direction du vent : 065º - 072º Bateau le moins rapide : MAPFRE (14.9 noeuds) Bateau le plus rapide : SCA (18.7 noeuds) Vent le plus faible : ALVI (14.6 noeuds) Vent le plus fort : DFRT (16.6 noeuds)

    Tous les bateaux ont touché la transition du vent de sud ouest au nord est. Ils naviguent maintenant au près dans un vent soutenu sous l’influence du système de haute pression des Bermudes.

    Alors que les bateaux se débattaient quelques heures plus tôt dans les vents légers liés à la transition, on a de nouveau assisté à un coup d’élastique. Les premiers à retoucher le vent nouveau ont creusé leur avance. Team Brunel et Dongfeng Race Team consolidant leur leadership sur Abu Dhabi Ocean racing (12.8 milles d’avance pour Dongfeng en tête) qui, lui-même, a creusé l’écart avec ses poursuivants. Il navigue 18 milles devant MAPFRE et 19 milles devant Team Alvimedica.

    Les Espagnols et les Américains se livrent à un véritable match race. Ces dernières douze heures, ils ne se sont jamais éloignés de plus de quatre milles. MAPFRE se trouve ce matin légèrement devant… 1.3 milles précisément !

    Tous les bateaux ont franchi la symbolique barre des 1 000 milles restant à parcourir jusque Newport. Ils sont en plein dans le fameux Triangle des Bermudes et sont attendus à Newport le 7 mai.

    Une régate planétaire au rythme figaro. Explications de Charles Caudrelier. " Encore une étape exceptionnelle sur cette édition. 13 jours de course , 4 300 milles parcourus et nous sommes quatre bateaux à vue. Hier, nos routes se sont recroisées et nous sommes repartis sur une guerre de vitesse. Scrutant notre système AIS on informe depuis la table à cartes les hommes du pont sur la vitesse de nos adversaires. Au gré des nuages et des couloirs de vent, on a des phases rapides et des mauvaises phases. Usant pour les nerfs.
    La monotypie a vraiment changé le combat sur l’eau. Le fait d’avoir des vitesses très proches expliquent en grande partie ces écarts faibles.
    Mais il est aussi évident que l’on se regarde, se contrôle. La météo assez incertaine des derniers jours nous pousse à rester ensemble. Hier soir, je trépignais à la table à cartes convaincu que toute la flotte était trop sud et que celui qui oserait empanner vers le nord pouvait faire un gros gain.
    Personne ne bougeait.
    Avec audace, nous avons finalement décidé d’empanner. Vingt minutes de tribord et on a craqué, on s’est remis avec nos camarades. Ce matin, le gain est cependant signifiant : plus de 5 milles sur Brunel et 10 sur Abu Dhabi.
    Malheureusement, cette faible avance va fondre cet après-midi. Devant nous, un énorme front froid à traverser associé à une rotation de 180° du vent.
    Un mur à franchir avec très peu de vent et des grains très aléatoires. Peut-être la clé de cette étape. Le premier à traverser et attraper le nouveau vent peut créer un écart significatif. "

     

  • News Sports | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

  • News Politique | Actualités & informations - Yahoo Actualités FR

   
   
   

 

Traduction

French Chinese (Simplified) Dutch English German Haitian Creole Italian Portuguese Spanish Vietnamese

Photo Voile

   
   
   

 

Réseaux Sociaux

FacebookMySpaceTwitterDiggDeliciousStumbleuponGoogle BookmarksRedditNewsvineTechnoratiLinkedinYoutubeRSS FeedPinterestShare on Google+
Pin It

Barcelona world race

L'Hermione en route pour les USA

 

 <

Volvo Race

Abu Dhabi vainqueur à Itajal au Brésil

 

 

vidéo Tourisme

Cambogdia la route du Cambodge